SOCIETIES
SOCIETIES
SOCIETIES

Plateforme collaborative pour l'art contemporain à Paris et en Île-de-France

115-117 rue Lafayette

75010 Paris

office@societies.fr

  • Vimeo Social Icon

UNE COMMANDE DU COLLECTIF DES MORTS DE LA RUE, PARIS

Réalisée dans le cadre de l'action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France

1/2

ARTISTE

Claude Lévêque

ŒUVRE

Le Salon des feux follets

COMMANDITRICES

Cécile Rocca, coordinatrice du Collectif des Morts De la Rue

Florentine Deraime, Sylvie Leclere, Bérangère Grisoni, Chrystel Estela,

membres du Collectif des Morts De la Rue

 

MÉDIATION 

Jérôme Poggi & Thomas Conchou,

Societies

Créé en 2002 à Paris, le Collectif des Morts De la Rue regroupe quelques salariés, de nombreuses et nombreux bénévoles et des personnes vivant dans la rue. Ce groupe fédère de nombreuses associations à l’échelle nationale. Grâce à cette fédération, le Collectif des Morts De la Rue tente de recenser toutes les personnes qui disparaissent dans la rue en France afin de rendre visible ce phénomène. Ils organisent par ailleurs, une fois par an, de grands rassemblements en leur hommage.

Afin de rendre visible la disparition des sans-abris dans les rues de nos villes, le Collectif mène des actions fortes pour sensibiliser le plus grand nombre à cette réalité alarmante. Aujourd’hui, l’association souhaite faire appel à un·e artiste pour imaginer une œuvre pérenne prenant place dans l'espace public. Il s’agit pour les commanditrices de « faire apparaître la disparition » et de rendre visible ces morts indignes. La création d'un monument à la mémoire des personnes disparues à la rue est un moyen de révéler ostensiblement une situation inacceptable de nos jours, que beaucoup ignorent ou ne veulent pas voir.

CLAUDE LÉVÊQUE

              / né en 1953, vit et travaille à Montreuil

Claude L’évêque débute ses études aux Beaux-arts de Bourges. Sa pratique se déploie comme un champ d’expérimentation où la technique du collage tient une place particulière, puisqu’elle permet à l’artiste de jouer avec les limites de la « réalité et de l’irréalité ». Son oeuvre est riche de formes variées et toujours en mouvement, de la peinture au début de ses recherches jusqu'à l'installation aujourd'hui. Elle se nourrit d'expérimentations à travers des matériaux liés à la transformation, aux mutations, aux sens affectés par l'environnement.
Claude Lévêque déclare avoir une approche traditionnelle de l’art, qu’il conçoit comme un reflet de la société. A travers son oeuvre, l'artiste se fait le témoin d’un monde trop souvent injuste, violent, influencé par les médias et l’information massive, et l’exprime avec des matériaux qui affectent les sens et activent l’olfactif. Son goût pour les lieux de mémoire, pour la trace et le vestige, marque son oeuvre d’une charge émotionnelle singulière.

PARTENAIRES